Élection du nouveau Grand Maître

Le Chapitre Général de l’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem s’est réuni le samedi 5 mai 2018 à 11 heures en l’hôtel  Meliá Madrid Serrano. Étaient convoqués, conformément à la Constitution, les membres de l’Ordre, en règle avec celui-ci, ayant acquis le grade de Dame ou de Chevalier ou un grade supérieur. Le vote par procuration était autorisé pour cet ordre du jour particulier.

 

L’ordre du jour était le suivant :

Le Comité Électif propose que le Grand Maître par intérim, Son Excellence Don Francisco de Borbón Graf von Hardenberg, GCLJ-J, soit élu comme nouveau Grand Maître de l’Ordre et invite le Grand Conseil Magistral à solliciter l’approbation de cette résolution par le Chapitre Général.

Le vote ayant été favorable, Son Excellence Don Francisco de Borbón Graf von Hardenberg, GCLJ-J, devient le 50e Grand Maître à compter de ce jour.

Les résultats du vote ont été les suivants :

Exprimés : 701

Pour : 699

Contre : 2

 

Le Grand Prieuré de France était représenté par S.E. le comte Christian d’Andlau-Hombourg, GCLJ-J, Grand Prieur de France, S.E. le Chevalier Dominique Doyen, GCLJ, KMLJ, Grand Bailli du Grand Bailliage de France, S.E. le comte d’Évora, GCLJ-J, KMLJ, Capitulaire et Héraut d’Armes du Grand Bailliage, Gardien des Insignes du Grand Prieuré, S.E. le comte Pascal Gambrasio d’Asseux, GCLJ-J, Lieutenant Général Adjoint de la Lieutenance de Saint Lazare et de Notre-Dame du Mont Carmel,  le Chevalier Dominique Madej, KCLJ, KMLJ, Chancelier et Capitulaire du Grand Prieuré, le Chevalier Bernard Grosjean, KCLJ, Hospitalier du Grand Prieuré, la comtesse Dame Flor Maria Gambrasio d’Asseux, DLJ, Dame Marie-France Grosjean, DCLJ, Commandeur de la Commanderie de Franche-Comté.

La Grande Commanderie de Boigny était, de son côté, représentée par son Commandeur, le Chevalier Dr. Christian Fella, KCLJ, et par son Commandeur émérite, le Chevalier Lt.Col. Romain Bour, GCLJ.

Dans l’après-midi, Son Excellence Don Francisco de Borbón Graf von Hardenberg, GCLJ-J, a été officiellement installé 50e Grand Maître par Monseigneur Michele Pennisi, Évêque de l'Archidiocèse de Monreale (Sicile), Grand Prieur Ecclésiastique de l'Ordre lors d’une cérémonie solennelle qui s’est tenue à 16 heures au Monastère de Santo Domingo el Real.


 

Vœux de Noël

 

Madrid, le 16 décembre 2016

 

Chers frères et sœurs en Saint Lazare,

 

À cette époque de l’année, nous voudrions tout spécialement réfléchir aux circonstances dans lesquelles nous développons nos activités en tant qu’ordre chevaleresque. Plus que jamais, nous devrions essayer de montrer, par nos vies, un témoignage clair de foi, d’espérance et de charité. Nous vivons dans un monde bouleversé dans lequel l’incertitude grandit, singulièrement et constamment, serpentant dans la destruction de nos foyers, faisant grandir l’inquiétude et la tristesse, ôtant l’optimisme et la confiance de nos compagnons. Cette incertitude en est la terre nourricière idéale lorsqu’elle se nourrit et s’abreuve de nos peurs et de nos dangers.

Il est certainement terrible de ne pas connaître l’avenir et il est décourageant de voir l’accumulation des fardeaux que chacun de nous porte sur ses épaules. Jésus nous dit « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos » (Matthieu 11, 28). Cette annonce incarne un principe : demeurer ferme dans le Verbe. Lorsqu’en dépit de l’adversité nous restons fermes dans la Parole de Dieu, nous avons le pouvoir réel de relever les défis que la vie nous envoie.

La canonisation récente de Mère Teresa de Calcutta, Dame de Mérite de notre Ordre bien aimé, nous délivre un témoignage de charité extraordinaire. Suivant l’exemple du Lazarite, la sainte nous pousse à apporter au monde l’amour du Christ avec toutes ses conséquences. Aimer le Christ c’est répondre à l’amour de Dieu qu’Il nous a manifesté en nous envoyant son Fils unique pour nous racheter du péché et nous rendre à la vie.

Je rappelle cette source d’inspiration extraite du livre de Victor Frankl, L’Homme en quête de sens, dans lequel l’auteur se remémore sa captivité dans un camp de concentration allemand et écrit : « Un homme doit trouver une raison de vivre, même dans des conditions d’extrême souffrance, en se fondant sur sa dimension spirituelle ». En cherchant des raisons pour continuer à lutter, nous trouverons toujours, dans notre démarche, cela : Dieu est trouvé. Quand nous pensons que nous sommes sur le point de faillir, Il nous prendra tous dans ses bras et nous relèvera à nouveau. Quand nous tombons à genoux sous le poids de la charge, Il allègera notre fardeau. Quand nous sommes abandonnés et aveugles dans l’obscurité, Il nous éclairera le bon chemin. En réponse à son amour et sa bonté immenses, Dieu ne nous demande qu’une seule chose : rester ferme dans notre Foi, aider les nécessiteux et tendre la main aux oubliés. Dieu nous demande devenir Lui-même par le service. Réjouissons-nous, car nous en avons fait le serment en Saint Lazare et dans le Christ. Nous servirons.

Joyeux Noël. Que la naissance du Fils du Père illumine votre cœur.

 

voeux-grand-maitre

Je vous souhaite tout ce qu’il y a de meilleur pour ce Noël et une heureuse nouvelle année.

Atavis et Armis

Marquis d’Almazan

almazan ordre saint lazare


 

Les vœux de Noël

patriarche-gregorios-iii

de Sa Béatitude le Patriarche Gregorios III Laham

Patriarche Grec Melkite Catholique d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem

Protecteur Spirituel de l’Ordre de Saint Lazare

voeux-noel-patriarche-imgs

Souhaits de Fête de Noël 2016

Christ est né en Palestine

Le christianisme est né en Syrie

 

voeux-noel-patriarche-im4Nous savons tous que le Christ est né en Palestine, à Bethléem. Mais nous ne savons pas que le christianisme est né en Syrie romaine,

qui correspond aujourd'hui à l'ensemble formé par la Syrie, le Liban, la Jordanie et l'Irak.

La naissance de Jésus est liée à la naissance du christianisme. De même que la naissance du christianisme est liée à la naissance de Jésus ! D’où l’expression « Anno Domini », ou année depuis Noël ! De la sorte, notre calendrier quotidien est la continuation de l’histoire de la naissance de Jésus-Christ.

Cela concerne tout particulièrement les chrétiens du Moyen-Orient, qui peuvent affirmer avec fierté : le Christ est né en Palestine et le christianisme est né en Syrie. Ainsi, la présence chrétienne au Moyen-Orient est-elle la preuve géographique et historique de la naissance de Jésus-Christ. La diminution ou l’absence des chrétiens du Moyen-Orient signifieraient l'absence du Christ de notre Orient et la perte d'une preuve fondamentale géographique, historique et humaine de la naissance du Christ, ainsi que de sa vie, de son message et de son Évangile.

Voilà pourquoi la présence des chrétiens au Moyen-Orient est d'une telle importance. Ceci est lié à leur histoire et à leur rôle historique éminent dans la région. C’est pourquoi notre préoccupation concernant la présence chrétienne doit être aussi une préoccupation au sujet du rôle des chrétiens. Pas de mission chrétienne sans présence, et pas de présence chrétienne sans mission.

Nous remercions les amis qui se tiennent à notre côté pour soutenir notre présence, notre rôle et notre témoignage. Nous élevons nos prières pour la paix et la sécurité dans notre région qui continue à endurer son lourd chemin de Croix. La paix est la seule vraie garantie pour la présence chrétienne, la mission chrétienne envers tous, et en particulier tous nos chers concitoyens de Levant.

Nous offrons nos vœux à tous nos amis et bienfaiteurs !

Nous prions pour que la paix advienne enfin, particulièrement en Syrie, en Irak et en Palestine.

 

Bonne Fête de Noël !

Sainte Année du Seigneur 2017 !

patriarche-gregorios-iii-signature

 

 

 

+ Gregorios III

Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient

d’Alexandrie et de Jérusalem

Protecteur Spirituel de l’Ordre de Saint Lazare